Copyright 2021 - FEDJF - Mentions légales
          

01/11/2021 Projet de Loi de vigilance sanitaire en cours d'examen au Parlement : les Juristes de France ne sont pas favorables à une troisième dose généralisée. Suite aux annonces faites par certains sénateurs dans la presse en faveur d'une troisième dose de vaccin généralisée, il est nécessaire de rappeler que des études sont parues au premier semestre 2021 sur l'immunité naturelle et son efficacité (liens diffusés sur le fil twitter de la FEDJF, et dans les actualités ici en cours de compilation), qui n'auraient pas dû être ignorées, et que les Parlementaires ne sauraient ignorer plus longtemps.
La part majoritaire de la population qui n'est pas particulièrement exposée au virus est en droit de connaître l'évolution de son statut immunitaire, sa possible immunité vaccinale et/ou naturelle persistante et d'évaluer en conscience, la nécessité ou non de cette troisième dose sur cette base, comme elle aurait dû être éclairée sur cela avant le vaccin, étant entendu qu'elle n'a donc pas été éclairée suffisamment à ce sujet auparavant et a subi un forcing en faveur du vaccin alors qu'elle n'était pas particulièrement exposée au virus ni informée de l'efficacité de l'immunité naturelle; forcing contraire à tous les principes fondamentaux en vigueur en France. Sur ce fondement, voici la version finale des annotations élaborées généreusement par notre fondatrice dans le projet de Loi vigilance sanitaire, appelant aux modifications nécessaires au retour au respect de l'Etat de droit, bafoué en France jusqu'ici de façon intolérable (voir l'actualité du 29/10/21 mise à jour, et les autres actualités en cours de compilation).
Et voir ICI le complément possible pour l'application à la métropole urbaine ou la région métropole, lorsque c'est nécessaire à l'efficacité de la limitation de la circulation du virus.